Comment bien choisir et conserver sa viande de boeuf

Devant le bel étal du boucher ou le rayon de votre grande surface préférée, vous vous demander que faire, que prendre, qu’est-ce qu’on mange ce soir ? ou demain ?
Interbev

Du coup, vous prenez tout ce qui est beau, ce qui est bon. Pour vous guider dans ce moment de choix crucial voici nos conseils essentiels.

Tout d’abord le choix de la viande

Dans un premier temps, faites attention au morceau. Chaque pièce possède des qualités particulières, adaptées à une cuisson et des recettes différentes. C’est cela qui fait aussi la richesse de notre cuisine. Rien que sur le bœuf, c’est plus d’une trentaine de morceaux et, multiplié au savoir-faire des chefs français, des centaines de saveurs à découvrir. En rayon, reportez-vous à l’étiquette pour vous aider dans votre choix. Le nom des morceaux est accompagné du mode de cuisson à préférer pour le cuisiner. Juste à côté, une à trois étoiles vous indiquent la tendreté ou le moelleux de la pièce choisie. C’est aussi sur cette étiquette que vous pourrez choisir une race à viande, vous optez pour un animal dont les qualités bouchères sont reconnues, assurant ainsi, goût et tendreté de votre plat. Sur l’étiquette, vous trouverez aussi l’origine de la viande. Pensez à privilégier les producteurs locaux grâce aux signatures Viandes de France et La Région du Goût.

Si vous préférez acheter votre viande chez votre boucher, n’hésitez pas à lui poser toutes les questions qui vous passent par la tête. Ce passionné connaît tout des morceaux qu’il vous propose et sera de très bons conseils pour les conserver et les préparer.

Surtout, n’oubliez pas de regarder votre morceau. Choisissez une viande qui vous montre son plus beau rouge : soutenu et brillant. Sa graisse, légèrement jaune, doit être fine. Dans certains morceaux elle compose même un réseau de fils, c’est ce que l’on appelle le persillé de la viande. C’est cela qui donnera goût et jutosité à votre pièce une fois cuisinée. 

Ensuite la conservation

Une fois le morceau choisi, la recette sélectionnée et avant de vous mettre à la cuisine, pensez à respecter la chaîne du froid. Au retour des courses, prévoyez un sac isotherme pour le transport. Ainsi conservé au frais, pas de risque de réchauffement de votre viande au soleil dans votre coffre.

Une fois chez-vous, stockez la viande dans la partie la plus froide de votre réfrigérateur, entre 0 et 4°C. Vous la ressortirez au moins 15 minutes avant de cuisiner, afin qu’elle soit à température ambiante avant de cuire. Cela préservera sa tendreté et sa jutosité. La viande se conserve selon son conditionnement. Les morceaux achetés chez le boucher doivent être consommés rapidement. En barquette, référez-vous à la date limite de consommation (DLC). Et une fois la barquette ouverte, consommez la viande dans les 24h.

Vous pouvez aussi congeler la viande. Dans son emballage d’origine, avec l’étiquette, ou emballée avec la mention du poids, de la date et du morceau, pour ne pas vous tromper à la décongélation. Pour la décongélation, l’idéal c’est le réfrigérateur. Placez la dans son emballage ou sur un film alimentaire, dans une plaque creuse pour recueillir le jus issu de cette décongélation.  Cette décongélation lente permet au morceau de garder toutes ses qualités.

Attention, ne jamais laisser décongeler sa viande à température ambiante pour éviter tout risque de contamination bactérienne.
 

Vous voilà prêt.e.s à faire vos courses et préparer de savoureuses recettes pour vous et vos convives avec des viandes succulentes.  Bon appétit !